Hébert, l'hébertisme & le père Duchesne (Duchêne)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Hébert, l'hébertisme & le père Duchesne (Duchêne)

Message  Bart le Sam 5 Déc - 9:32

Dans le mouvement hébertiste, il faut distinguer trois groupes :

- Le Journal Le père Duchêne,
- Hébert, le journaliste,
- Le club des cordeliers


Le père Duchêne, était un personnage imaginaire, familier et très aimé et particulièrement connu pour sa façon de s'exprimer ouvertement sans détour dans des termes grossiers surtout l'usage des jurons à connotation sexuelle " bougre" ou "foutre" . Il apparaissait dans le théâtre populaire du XVIIIème siècle ou au foire, un peu comme les guignols d'aujourd'hui. Après la prise de la Bastille, la presse populaire s'empara de ce personnage pour représenter le mécontentement populaire. Il y a eu plusieurs Père Duchêne, tous disparurent peu à peu, seul le journal d'Hébert dura jusqu'à l'exécution de celui-ci en février 1794.
Le père Duchêne d'Hébert, fut le plus lu car il incarnait à la fois l'écho et le guide des masses populaires, d'autant plus qu'il était distribué aux armées grâce à Vincent l'ami d'Hébert, les soldats ne lisaient uniquement ce journal. Son influence fut fortement négative pour le parti Girondin.

Pourtant, Hébert fut tout le contraire du héros de son journal, né dans la classe bourgeoise, il était élégant, courtois et possédait un langage éloquent. Contrairement aux autres acteurs de la Révolution, Hébert ne participait pas à l'événement de 1789. Avant la Révolution, il tâtait un peu tous les métier pour subvenir à ses besoins, il a connu la misère..et vendait des billets au théâtre des variétés. En 1790, Il profita de l'adoption de la loi sur la liberté d'expression, pour créer son journal Le Père Duchêne. Dés le commencement, il s'attaqua aux grands hommes comme Mirabeau, LaFayette ou aux modérés. Membre actif du club des Cordeliers, il faisait partie de ceux qui signaient la pétition de la déchéance de Louis XIV après l'aventure de Varennes. Dés lors il devint un personnage très connu dans le milieu populaire. Mais ne joua un rôle politique qu'après l'insurrection du 10 août 1792, dés le lendemain, il fut nommé substitut du procureur Chaumette par la Commune (pouvoir illégal & anarchiste). Sa candidature à la députation de la Convention fut rejetée, le laissa dans une amertume vis à vis des Girondins alors maîtres de la Convention, d'autant plus que ceux-ci refusèrent sa nomination au poste du ministère de l'intérieur, alors même que Danton fut nommé ministre de la Justice. Il en garda une haine féroce contre la Gironde.
Il se consola au club des Cordeliers, dont son influence fut immense. Dés lors, il jura d'abattre la Gironde, ses pamphlets se dirigeaient surtout contre le couple Roland, Manon Roland fut accusé de tous les mots, dans un pamphlet le plus virulent il la dépeint en tant que la "Reine Coco" entourée de tous les courtisans Girondins. Il faut dire qu'Hébert a prêté main forte à la Montagne pour abattre la Gironde, mais comme on dit "trop de violence nuit à la violence", ses écrits incendiaires finissent par se retourner contre lui. Lassé des appels répétitifs à l'insurrection d'Hébert, Robespierre le compara à une "prostituée" qui veut salir la liberté (discours à l'Assemblée le 17 pluviôse An III) - L'une veut changer la liberté en bacchante, l'autre en prostitutée..". Condamné à mort, Hébert et ses partisans finiront sous la guillotine en Février 1794.

Pour le mouvement cordelier, il faut distinguer trois phases :

- avant le 2 juin 1793 (avant la chute de la Gironde)
- entre juin & septembre 1793
- de septembre 1793 à février-mars 1793

J'y reviendrais, mais tout d'abord, le programme cordelier ne reposait sur trois points fondamentaux :

- l'attachement à la guerre révolutionnaire et à la croisade de la liberté,
- la poursuite d'une politique ultra-terroriste qui avait mené à Lyon et à Nevers par des représentants en mission
- et enfin le déchristianisation qui ne pouvait que choquer Robespierre

Il faut dire que les membres du Cordelier sont arrivés très tardivement sur la scène politique, de ce fait il y a une sorte de conflit de générations entre les aînées et les cordeliers.

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum