Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Bart le Mar 12 Jan - 10:03

Un petit mot pour parler du soi-disant « l'extraordinaire carrière du petit caporal devenu empereur des français ».

Napoléon ne fût pas un génie ou un tacticien extraordinaire que prêta la légende napoléonienne. Il ne posséda pas l'envergure d'un Alexandre Le Grand ou d' un Hannibal Barca, loin de là. Il fut le produit de la bourgeoisie. Il eût la chance d'être au bon moment, lorsque tous les grands hommes se sont entretués : Girondins, Hébertistes, Dantonistes & Robespierristes s'étaient livrés dans une lutte à mort, pour finalement laissée la jeune République entre les mains des fripouilles, incapables de maintenir l'ordre, et ne comptant que sur l'appuie de l'armée pour les protéger. La République fut alors chancelante, elle sonna son glas, pour peu ne serait qu'un petit coup de vent pourrait la balayer. Dans cette état de décadence, il était aisément possible de saisir l'occasion pour un petit militaire famélique qui avait un peu d'ambition : Napoléon Bonaparte profita de la situation par le coup d'état du 18 Brumaire.

La Révolution était morte avec Robespierre. Il ne subsistait d'elle que des hommes de second ordre, des fripouilles. Elle allait se survivre dans sa propre caricature : Le Directoire. La Constitution de l'an III marquait une nette régression. Pour éviter le retour de l'ancien régime, ou des royalistes, les conventionnels avaient institué deux assemblées : les Anciens & les Cinq-Cents. L'une devant être le contrepoids de l'autre, et pire élues au suffrage censitaire : c'est à dire par une minorité de citoyens dits « actifs », qui avaient des biens. Le pouvoir exécutif était entre les mains des cinq Directeurs. Les Cinq sont tous régicides, sans doute pour leur enlever l'envie de pactiser avec les royalistes, ils prirent leurs fonction le 13 Brumaire an IV (4 novembre 1795).

On les connaissait à peine, hormis Barras, le héros de Thermidor et peut être Sièyes. Le premier fut un fripon que Robespierre méprisait, un débauché, un flibustier prêt à toutes les compromissions, qui avait semé la Terreur à Toulon lors de sa mission de représentant du Peuple. Soupçonné par Saint-Just & Robespierre de corruption, rappelé à Paris par le comité de Salut Public, Barras sauva sa tête que grâce au 9 Thermidor dont il était le principal artisan. Le second, Sièyes, la taupe de la Révolution comme le surnommait Robespierre, servirait n'importe quel régime du moment que l'on lui donne un fauteuil de directeur. Carnot, un peu plus honnête que les deux premiers, mais trop technocrate pour comprendre le mécanisme révolutionnaire, et crut être trop indispensable pour être remplacé. Le reste des directeurs brillaient par leur ridicule et leur médiocrité.

Tantôt menacés à gauche par les terroristes sans emploi & les jacobins aigris par la fermeture du Club ; tantôt menacés à droite par les réacteurs c'est à dire les royalistes joints aux modérés écrasés en Vendémiaire. Sans programme défini, sans moyen financiers, n'étant même pas d'accord entre eux sur une orientation politique, les directeurs ne pouvant qu'échouer. Mais leur chute entrainerait nécessairement celle du régime Républicain.

Il est évident que le régime était usé. Le Directoire était plus qu'impopulaire et avait fait l'unanimité contre lui. Tous souhaitaient ardemment sa chute, que ce soient les modérés, les jacobins comme les royalistes, les petits gens du peuple, les hommes d'affaires comme la bourgeoisie. Jamais la vie n'avait été aussi chère. L'organisation au sein de l'administration était chaotique : tout était bon pour le trafique de toute espèce, marchandage, tripotages éhontés. Jamais la situation militaire n'avait été plus mauvaise, pire qu'au temps de la Terreur. Le Directoire était entre les mains des banquiers, parce que les impôts & les taxes ne rentraient plus dans les caisses de l'Etat, et le Trésor était toujours à sec.

Pire encore, le Directoire violait ouvertement la Constitution, il érigeait le coup d'état en système de gouvernement. Rappelons quelques faits :
- le 18 fructidor an V, il avait arbitrairement évincé les élus royalistes et modérés, résultat : 197 députés avaient été déportés.
- Le 22 floréal an VI, 60 députés jacobins, réputés « anarchistes » avaient été déportés.
- Le 30 prairial an VII, deux des directeurs jugés trop républicains, avaient été contraints à se démettre.
- Ajoutons à cela, la déportation sans jugements de 42 journalistes. La liberté d'expression bafouée.

Ces actes arbitraires expliquent non seulement le discrédit du régime, mais la décadence de l'esprit républicains. La Convention Thermidorienne & le Directoire faisaient sans cesse appel à l'armée pour rétablir son pouvoir inique lorsqu'ils perdaient leur autorité. Rien d'étonnant à ce que la dictature militaire l'écraserait et prendrait sa place.


Tels étaient les hommes que Bonaparte détrôna avec facilité. Le coup d'état du 18 Brumaire n'avait donné aucune effusion de sang, tout faisait dans la facilité, les directeurs avaient pris la poudre d'escampette dés l'apparition d'une poignée de soldats. Le coup d'état de Bonaparte n'était qu'une mascarade où tous les citoyens étaient en accord pour dissoudre les Cinq Cents. L'irrésistible ascension du petit caporal n'était qu'une légende (*).

Bart,
________________

(*) - Pour arriver jusqu' au 18 Brumaire - Pour se faire connaître de Paris, le général Bonaparte n'hésita pas à tirer sur les pétitionnaires en Vendémiaire ;
pour instaurer l'empire - Le consul Bonaparte avait fait enlevé & exécuté sommairement le duc d'Enghien.
Etait -ce là l'acte d'un grand conquérant ?

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Gracchus-Babeuf le Mar 26 Jan - 11:02

Bonjour Bart,

En effet le 18-Brumaire a reçu d'avance la bénédiction nationale ( Wink ) ; la faiblesse de la politique thermidorienne réside dans le fait de s'être définie, d'abord et surtout négativement, le mot d'ordre étant "ni terreur, ni monarchie". La formule était assez vague pour répondre aux besoins du moment (l'après 9-thermidor) et insuffisante à définir un projet politique plus durable et plus cohérent. Au début de l'an III, comme la politique de la Convention s'enlise de plus en plus dans le provisoire, le besoin d'un tel projet se fait de plus en plus sentir. Une nouvelle constitution devait répondre à ce double besoin : tirer les leçons du passé et formuler un projet pour l'avenir. Non seulement achever l'expérience politique thermidorienne mais, plus largement, couronner l'histoire, combien complexe et contradictoire, de 6 ans de Révolution: préserver la République et la protéger efficacement contre tout risque de retour de la Terreur. Elle devait donc s'inspirer des principes fondateurs de 1789 mais en tirant les leçons qui s'imposaient de l'expérience de la Terreur, c'est ainsi qu'elle pouvait donner au 9-Thermidor son véritable sens ; mais la convention thermidorienne n'admet pas le pluralisme politique, même pas comme un mal nécessaire ; les ajustements entre l'opinion publique (variable d'une élection à l'autre) et l'équipe au pouvoir, se feront donc par des coups d'état, avec le final que l'on connaît.

Gracchus-Babeuf
Maire

Nombre de messages : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Bart le Mer 27 Jan - 20:29

Merci à vous pour ce commentaire, les thermidoriens n'avaient rien tiré des leçons du passé mais au contraire ils s'étaient enrichis d'une façon éhontée mdr !!

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Pepito le Ven 29 Jan - 20:14

Bonjour,
sans rentrer dans un débat stérile qui cherche à établir qui étaient les vrais fossoyeurs de la Révolution, les girondins ou les dantonistes, les jacobins ou les thermidoriens, les directeurs corrompus ou le premier consul ?car toute révolution est hantée par le spectre d'un possible Thermidor, il participe lui-même du mythe révolutionnaire et ne fait que le reproduire, autrement dit il représente une révolution étranglée, trahie, tuée toute jeune, avant qu'elle ait eu le temps de tenir ses promesses.
Le moment thermidorien se distingue par la mise en évidence de la fatigue et du vieillissement de la Révolution; c'est un moment désenchanté par les idéaux et les symboles révolutionnaires, celui où elle doit assumer le poids de son passé, avouer qu'elle ne tiendra pas toutes ses promesses initiales. On peut aller plus loin en disant que c'est le moment où ses aspirateurs et acteur proclament qu'ils ne veulent ni recommencer son histoire ni refaire son expérience..
Pepito

Pepito
Citoyen

Nombre de messages : 17

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Condé le Sam 5 Jan - 11:10

Voilà deux siècles qu'on nous bassine avec la légende de ce flibustier, l'aigle enchainé qui battait des ailes désespérément à Sainte-hélène et qui attendait la mort dans un silence pathétique, à faire pitié. La réalité n'a rien à voir avec cette fiction. C etait une grosse buse qui se goinfrait comme un porc à Longwood, l'obèse qui voulait poursuivre sa mascarade, vociférait à tous les échos " on veut m'avilir ! " " je suis l'homme le plus malheureux de la terre entière " ; " les anglais ont placé la couronne d'épines sur ma tête " .. pathétique. !

Vive les Bourbons, Vive Louis Xviii !
avatar
Condé
Maire

Nombre de messages : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Bart le Mer 6 Fév - 21:44

Mdrrr Condé Laughing

Lui qui se targue d'être l'héritier de la Révolution et celui qui a su aimer les petits gens (le peuple). En voici deux articles de la loi Le Chapelier inclus dans le code Civil (*) qui prouve " la bienveillance " de sa majesté l'empereur :

- Article 415 : toute coalition d'ouvriers dans le dessein d'enchérir leur travail (c'est à dire pour une augmentation de salaires !!!!) sera passible d'un mois de prison au minimum et d'un emprisonnement de deux à cinq ans pour les instigateurs.

- Article 1781 : dans toute contestation au sujet des salaires, c'est l'employeur qui sera cru sur sa parole, laquelle fera foi sur la quotité des gages.

Voilà qui s'appelle aimer son peuple et vouloir son bien être Laughing

Me demande ce que les fervents bonapartistes pensent de ces deux articles !!


_________________________
(*) - Code Civil dont il n'a été que le promoteur et non l'auteur. Ce code existe bien avant sa prise de pouvoir. Napoléon se l'est sans vergogne approprié.

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Condé le Jeu 7 Fév - 22:23

Ah beh je ne connaissais pas ces 2 articles !
Quand je pense que dans son testament il écrivait ainsi : "Que mon fils adopte ma devise : tout pour le peuple français....Je désire que mes cendres reposent au milieu de ce peuple français que j'ai tant aimé".

Mouais, comme il le lui avait prouvé par ces 2 articles. Rolling Eyes
avatar
Condé
Maire

Nombre de messages : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Bart le Sam 9 Fév - 8:34

Que dire de plus que cette fameuse phrase " Comediante, tragediante " !!!

Phrase justement attribuait au pape Pie VII, qui l'aurait prononcée en parlant de Napoléon. Wink

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Condé le Dim 10 Fév - 21:46

voila qui est fort bien dit lol
avatar
Condé
Maire

Nombre de messages : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Cyril le Mar 12 Fév - 22:26

Bonaparte avait décidé de cultiver les bonnes grâces de la bourgeoisie, aussi s'empressa-t-il de ré-introduire dans le Code civil le texte sur l’interdiction des coalitions ouvrières de la loi Le Chapelier.

_________________
"Que les armes s'effacent devant la toge !"
(Cicéron)
avatar
Cyril
Administrateur

Nombre de messages : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Condé le Mer 13 Fév - 11:01

Cyril Chamfort a écrit:Bonaparte avait décidé de cultiver les bonnes grâces de la bourgeoisie, aussi s'empressa-t-il de ré-introduire dans le Code civil le texte sur l’interdiction des coalitions ouvrières de la loi Le Chapelier.

vous n'avez pas inventé l'eau chaude, vous ! Laughing

Tout le monde sait que les affairistes, c'est-à-dire la clique Sieyès-Talleyrand, ont mis Bonaparte au pouvoir. Il est au service de ces nantis. Il crie "vive la République" tout en l'étranglant.

Je vais vomir un peu et je reviens.

Vive les bourbons, Vive Louis XVIII.
________________________
Si j'avance, suivez-moi ! Si je recule, tuez-moi ! Et si je meurs, vengez-moi !
(Henri de La Rochejaquelein)
avatar
Condé
Maire

Nombre de messages : 33

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Cyril le Mer 13 Fév - 20:26

Ah ben si tu le dis ! lol

Sérieux, il y a des kamikazes à la bombe, toi tu es le kamikaze au ridicule ! Laughing

_________________
"Que les armes s'effacent devant la toge !"
(Cicéron)
avatar
Cyril
Administrateur

Nombre de messages : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Cyril le Sam 23 Fév - 9:22

Démocrite dit que la que la vérité gît au fond de l'abîme. A chacun son fond donc... voire..son double fond... lol

_________________
"Que les armes s'effacent devant la toge !"
(Cicéron)
avatar
Cyril
Administrateur

Nombre de messages : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Note perso sur le coup d'état du 18 Brumaire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum