Tocqueville de jacques Nantet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Tocqueville de jacques Nantet

Message  Bart le Sam 7 Mai - 10:41

Tocqueville de Jacques Nantet

Dans ce livre dense, nourri de méditation et riche de suggestions, Jacques Nantet revivifie en quelque sorte un des plus grands maîtres du XIXème siècle. La publication des Oeuvres Complètes de Tocqueville révèle bien à quel point cet écrivain est actuel. Le mérite de Nantet est précisément de nous rendre plus familière une pensée et de nous montrer que les problèmes politiques et sociaux qui passionnent Tocqueville se posent encore dans les multiples courantes de notre époque.

Comment en effet concilier la liberté avec l'égalité ? Tocqueville, qui rêvait d'une liberté modérée et régulière, fondée sur les lois et garantie par les moeurs, découvrait déjà dans son époque les symptômes de certains dangers de la démocratie : abaissement des moeurs, nivellement des intelligence et des conditions, difficulté de créer des élites, etc.. Saisissant depuis la féodalité les grands courants de notre Histoire, il dégage dans « l'Ancien régime et la Révolution » les perspectives ouvertes sur la centralisation révolutionnaire. Avec elle, la liberté menace de tomber dans l'anarchie ou la dictature populaire parce que la démocratie ne trouve plus de freins dans la tradition ou dans le sens du bien commun. La recherche de l'auteur de la «  Démocratie en Amérique » le poussait à trouver la cité idéale. Sera-t-elle réalisable ? En tout cas, Jacques Nantet nous donne un clair et large portrait intérieur d'un des grands penseurs du XIXème siècle. Il soulève à travers lui, des problèmes permanents de notre Histoire.


Bart

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tocqueville de jacques Nantet

Message  Cyril le Ven 5 Aoû - 18:40

Tocqueville était un visionnaire pragmatique. "Par son exigence de vérité, par une analyse des régimes politiques sans concessions et souvent prémonitoire, il apporta à la sociopolitique une rigueur et une finalité dont bien des gouvernements actuels pourraient s’inspirer."

Correspondance : " jai beaucoup étudié le Coran à cause surtout de notre position vis-à-vis des populations musulmanes en Algérie et dans tout l'Orient. Je vous avoue que je suis sorti de cette étude avec la conviction qu'il y avait eu dans le monde, à tout prendre, peu de religions aussi funestes aux hommes que celle de Mahomet. Elle est, à mon sens, la principale cause de la décadence aujourd'hui si visible du monde musulman et quoique moins absurde que le polythéisme antique, ses tendances sociales et politiques étant, à mon avis, infiniment plus à redouter, je la regarde relativement au paganisme lui-même comme une décadence plutôt que comme un progrès."

Alexis de Tocqueville, 22 octobre 1843, dans Œuvres, papiers et correspondances d'Alexis de Tocqueville, paru chez Gallimard, 1962, t.2, p.25, Jean-Paul Mayer.




_________________
"Que les armes s'effacent devant la toge !"
(Cicéron)
avatar
Cyril
Administrateur

Nombre de messages : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tocqueville de jacques Nantet

Message  Bart le Mar 11 Oct - 22:55

Oui un grand visionnaire.

J'aime bien ce passage bien analysé par Patrice Guinard : il annonce l'avènement d'une société égalitaire, fondée sur l'individualisme, l'agitation, et l'isolement, d'autant plus marqués que, paradoxalement, chacun sera devenu plus semblable à autrui :

"Je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs." (Démocratie, II 4.6) Et aussi l'avènement d'une oppression d'un genre nouveau, qui n'est plus despotisme ou tyrannie, mais une "sorte de servitude, réglée, douce et paisible (...), un pouvoir unique, tutélaire, tout-puissant, [agissant par] un réseau de petites règles compliquées, minutieuses et uniformes [qui] ne brise pas les volontés, mais il les amollit, les plie et les dirige; il force rarement d'agir, mais il s'oppose sans cesse à ce qu'on agisse; il ne détruit point, il empêche de naître; il ne tyrannise point, il gêne, il comprime, il énerve, il éteint, il hébète, et il réduit enfin chaque nation à n'être plus qu'un troupeau d'animaux timides et industrieux, dont le gouvernement est le berger." (Démocratie, II 4.6)

Le principal danger qui guette les citoyens de la conglomération unique et mondiale - désormais le quotidien de chacun - n'est pas externe, mais interne : c'est principalement l'inconscience de la servitude, cette "servitude volontaire" dont Étienne de la Boétie avait fait l'objet de son traité politique (1548). Le serf moderne, ou post-moderne, contrairement à celui des sociétés antiques et médiévales, n'est plus conscient de sa servitude, car il se paye de mots et subit passivement le discours idéologique qu'il produit lui-même, collectivement. A la fois isolé et enferré, individualiste et noyé dans la collectivité.

exactement à l'image de notre société actuelle !!

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tocqueville de jacques Nantet

Message  Bart le Mer 12 Oct - 12:13

Juste une remarque importante, Tocqueville ne s'oppose pas à la démocratie, bien au contraire, il fut un farouche défenseur de celle-ci, toutefois, il n'en cache pas qu'elle a quelques failles. Le danger sera le despotisme démocratique. Les citoyens n’ont d’autres objectifs que la recherche de leur bonheur quotidien, ils risquent donc de se replier sur eux-mêmes en se désintéressant de la vie publique. Un État tentaculaire peut se développer en privant les citoyens de leur liberté en échange d’une égalité de traitement et d’un bonheur minimum. C’est le despotisme démocratique.

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tocqueville de jacques Nantet

Message  Cyril le Mer 12 Oct - 17:03

Ca me fait penser au roman prémonitoire de George Orwell " 1984 " écrit au milieu du XXème siècle. Big Brother is watching you !!

Les deux livres (dont celui de Tocqueville au début du siècle dernier) représentent les conditions d'exercice du pouvoir d'influence lorsqu'il a été préalablement préparé par l'homogéneisation des esprits. " La démocratie en Amérique " de Tocqueville avait été décrite d'une manière lucide et prémonitoire, sans complaisance, avec un certain mépris "Je vois une foule innombrable d'hommes semblables et égaux qui tournent sans repos sur eux-mêmes pour se procurer de petits et vulgaires plaisirs." De nos jours Tocqueville, qui écrivait ces lignes en 1840, serait taxé d'anti-américanisme. Car en première analyse, il paraît diriger ses traits contre le peuple américain. En réalité ce n'est pas le peuple, mais le pouvoir qui exerce son contrôle que dénonce Tocqueville. Très lucide, il anticipe avec plus d'un siècle d'avance la perte du sens critique du côté de la population.
avatar
Cyril
Administrateur

Nombre de messages : 73

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tocqueville de jacques Nantet

Message  Bart le Mer 12 Oct - 18:53

Tout à fait, tu as bien fait de me le rappeler, le roman de George Orwell était tout aussi prémonitoire que celui de Tocqueville.

Merci Smile

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tocqueville de jacques Nantet

Message  Bart le Jeu 13 Oct - 10:01

Je salue la droiture , la conviction personnelle et politique de Tocqueville. Pourtant, élevé dans le milieu aristocratique (*), qui prône les privilèges basés sur la naissance, il a su intelligemment discerner l'absurdité de cette mentalité rétrograde. Fidèle à ses convictions, il abandonnera ses fonctions de ministre des affaires étrangères après le coup d'état de Napoléon III.


(*) - cousin de Chateaubriand et arrière petit-fils de Malherbes.

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tocqueville de jacques Nantet

Message  Aquila le Ven 14 Oct - 8:53

Il a été le plus jeune membre de l'Académie. Wink

avatar
Aquila
Citoyen

Nombre de messages : 13

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Tocqueville de jacques Nantet

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum