Brissot

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Brissot

Message  François le Ven 4 Nov - 17:36

Bonjour,

On accusait souvent Jean-Pierre Brissot d'être responsable de la déclaration de la guerre, d'abord à l'autriche, puis à toute l'Europe, qui a fini 23 ans plus tard c'est à dire à la bataille de Waterloo. Que pensez-vous ? a -t- il volontairement voulu la guerre pour son intéret personnel comme ses adversaires l'accusaient ou par pure conviction ? pour moi, je me pencherais pour la dernière car Brissot soucieux de libèrer tous les peuples de l'esclavage des monarques, voulait une guerre qui puisse enlever les chaînes à tous les peuples. Et vous, que pensez-vous ? Angepitou et Bart ?

Vive la Gironde,
Amicalement,
François
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

bRISSOT

Message  Bart le Ven 4 Nov - 21:37

oui, François, Brissot voulait la guerre uniquement dans le but de montrer aux autres souverains d'Europe que la Révolution Française ne s'abaissera pas à leurs exigences (rendre le pouvoir à Louis XVi) et qu'elle veut aussi libèrer les autres peuples de l'oppression exclavagiste.

Quoi que je ne suis pas d'accord avec la politique bélliqueuse des Girondins (cause de leur échec et de leur mort), je comprends leur empressement à faire la guerre contre ces souverains qui se croyaient assurer par leur naissance et leur titre et aussi pour montrer aux émigrés que leur remuante geste était inutile et dérisoire. Comme Vergniaud avait dit avec mépris de ces émigrés "superbes mendiants qui n'ont pu s'acclimater de la terre de l'égalité." bom

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Brissot

Message  François le Sam 5 Nov - 9:40

Certes, c'est une politique belliqueuse qu'ont engagé les Girondins, mais ont-ils eu le choix ? à la frontière, les émigrés s'agitent à Coblentz en les narguant avec la dérisoire armée de Condé ; à l'intérieur, les prêtres réfractaires convertissent le peuple à se révolter contre la Révolution. Seule, une guerre permettrait à ces fauteurs de troubles de se calmer.

Comme Brissot disait dans son discours devenu célébre :

"d'où vien tl'insolence de nos aristocrates ? ils croient à l'armée de Coblentz. D'où vient l'opiniatreté du fanatisme de nos réfractaires ? ils invoquent, ils paient l'armée de Cobelntz.....Voulez-vous détruire d'un seul coup aristocrates, prêtres réfractaire et mécontents ? détruisez Coblentz....."

L'insolence des ennemis à l'intérieur et à l'extérieur est consolidée par l'agitation des émigrés qui veulent à tout prix détruire la Révolution, il fallait donc en finir avec ces arrogants, Brissot n'avait pas le choix, ces agitateurs sont protégés par les souverains européens, donc la guerre sera la seule issue pour mettre un terme à cette insolence..
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brissot

Message  angepitou2001 le Sam 5 Nov - 21:26

salut mes amis,

je suis tout à fait d'accord avec François, désolé Bart Wink

Brissot n'avait pas le choix, il faut que la Révolution soit légitimée et cela passe par la Guerre aux princes européens. Ces derniers reconnaissent que le monarque comme légitime, que peuvent faire les révolutionnaires dans ce cas? il leur faut utiliser la Guerre pour être reconnu.

Malheureusement, le défaut chez Brissot et Consorts, c'est de ne pas avoir préparer la guerre comme il faut. Ils se sont jettés dans la guerre sans donner suffisamment de quoi équiper les soldats. et aussi de nommer des chefs contre-révolutionnaires comme Layette ou encore Dumoriez. Dommage :cry:

ange
avatar
angepitou2001
Maire

Nombre de messages : 79
Paris : Paris 7e

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Brissot

Message  Bart le Sam 5 Nov - 21:45

Benh, tu vois Angepitou, même toi tu reconnais que l'armée n'était pas tout a fait prête pour guerroyer Wink. C'est à cause de cette politique belliqueuse que le sort des Girondins dépendait du victoire ou l'echec de la guerre. Il ne fallait pas nommer Lafayette et Dumouriez, deux traitres ! Evil or Very Mad c'est la seule chose que je reproche à Brissot (même si je l'aime bien), il n'a pas bien réfléchi, il a laissé le sort de la Révolution entre les mains de deux géneraux pro-royalistes !!!

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brissot

Message  François le Dim 6 Nov - 8:34

Bart a écrit:Il ne fallait pas nommer Lafayette et Dumouriez, deux traitres ! Evil or Very Mad c'est la seule chose que je reproche à Brissot (même si je l'aime bien), il n'a pas bien réfléchi, il a laissé le sort de la Révolution entre les mains de deux géneraux pro-royalistes !!!

Tu exagères Bart ! Brissot ne pouvait pas prévoir le revirement de Lafayette et de Dumouriez, ces deux hommes affichaient leur patriotisme à la Révolution : Lafayette, heros de la guerre d'indépendance, a été un des premiers à se rallier aux Tiers Etats ; Dumouriez, recommandé par Gensonné pour sa bravoure. Comment Brissot pouvait imaginer l'ambition cachée de Lafayette et de Dumouriez...Pendant la RF, l'Armée française manquait des chefs capables de commander des soldats car tous les généraux ont été des nobles, qui volontairement désertaient l'armée pour se réfugier chez Condé, vous imaginez le désastre ! ils manquaient cruellement à la France des meilleures géneraux !
Brissot n'avait pas le choix dans la nomination de Lafayette mais c'est aussi et il le dira plus tard, c'est grâce à cette nomination, qu'ils ont pu démasquer son volte-face, sans cela, qui sait si Lafayette continuera à jouer son double-jeu et Louis XVI serait encore "Roi de France" ou peut-être mais ce n'est pas sur "Roi des Français". Conséquence : Le général Lafayette et Louis XVI ont été démasqué grâce à cette déclaration de guerre.
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

BRISSOT

Message  Bart le Dim 6 Nov - 20:17

tout à fait François, je ne nie pas qu'il n'avait pas le choix quand il fallait nommer les chefs de l'Armée, mais c'est la précipitation de la guerre qui était une erreur de stratégie car les soldats n'était tout à fait prêts pour combattre, ils manquaient des effectifs et l'organisation ...et je nie pas non plus c'est grâce à la guerre que Louis XVI et Lafayette ont été démasqué mais parallèllement, c'est sur les viscisstudes de la guerre que les montagnards ont utilisé comme arme pour combattre les Girondins...

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

brissot

Message  François le Lun 7 Nov - 20:04

Il n'y avait pas que Brissot et ses partisans qui voulaient la guerre mais toute la population réagissait violemment contre les émigrés qui agissaient avec insolence. Les soldats voulaient le combat. Bien sûr la déroute de l'armée Française fut le mobile de la chute de la Gironde. C'est surtout aussi la mauvaise foi des montagnards...
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brissot

Message  Louis le Lun 16 Jan - 23:12

Salut,

Les émigrés affichaient une arrogance voyante aux frontières croyants pouvoir écraser la Révolution en s'appuyant aisément sur l'armée autrichienne et prusienne, il fallait donc en finir avec ses parasites remuants. J'ai trouvé un extrait qui témoignage de la légereté et de l'ignorance de ces turbulents qui n'ont rien appris (l'ouvrage de J.Guadet histoire des Girondins) : une lettre d'un émigré de Coblentz :

"La botte d’un général autrichien fera rouler dans la boue toutes les grandes maximes de la déclaration des droits de l’homme. Des fouets de poste suffiront pour chasser devant nous ces roturiers, ces manants qui ont pris des épaulettes et des épées. Toute cette canaille se dissipera et se cachera dès que nous aurons passé la frontière. Il faudra pendre tous ceux qui se sont prononcés en faveur de la Constitution, et rouer vifs tous les scélérats qui ont prêté le serment du jeu de paume et voté l’abolition de la noblesse et des droits féodaux.

Voyez-vous, ces hommes méprisaient la déclaration des droits de l'homme. Qu'est ce qu'on y voit dans cette lettre, l'émigré railla la journée du 4 août 1789 (abolition des privilèges) en menaçant de mettre aux fers ceux qui ont proclamé cette loi. Que peut-on attendre d'un tel discours, il faut les mépriser ces incultes en déclarant la guerre au pays qui les ont hébergés c'est ce que Brissot a fait, et je crois qu'il n'avait pas de choix.

Louis
avatar
Louis
Commandant de La garde Nationale

Nombre de messages : 181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brissot

Message  Vogesus le Sam 10 Juil - 21:08

Cette question est précisément le thème de mon sujet de mémoire. Je m'investirai dans la conversation quand j'aurai un peu plus de temps.

Cependant pour vous faire patienter, si tant est que ce forum ne soit pas mort, je vous livre une citation amusante qui se trouve dans les Souvenirs de Dumont à la page 411, si je ne m'abuse.

Dumont a écrit:Brissot était si violent que je lui ai entendu proposer de déguiser quelques soldats en houlans autrichiens, et de leur faire faire une attaque nocturne sur quelques villages français ; à cette nouvelle, on aurait fait une motion à l'Assemblée Législative, et on aurait emporté à un décret de guerre l'enthousiasme. Si je n'en avais pas été témoin, je ne le croirais pas.

De plus, j'aimerais préciser que Lafayette était à l'origine du Massacre du Champ-de-Mars le 17 juillet 1791 et que Brissot s'en était éloigné. Il se défend avec force d'une accusation de Robespierre quant à son amitié avec le général dans son discours au Jacobins du 20 janvier 1792. Je l'ai d'ailleurs mis dans la catégorie "discours".

Edit : Je n'avais pas vu que ma citation figurait dans un autre post. Je viens d'arriver. Very Happy
avatar
Vogesus
Maire

Nombre de messages : 38

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Brissot

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum