Danton, était-il sincère dans sa tentative de conciliation ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Danton, était-il sincère dans sa tentative de conciliation ?

Message  Bart le Lun 21 Nov - 9:05

Salut,

J'aimerais avoir votre avis sur Danton. Le vainqueur du 10 août qui a dit "de l'audace, encore de l'audace et la France est sauvée ! " , l'homme qui a dominé son temps avec sa forte voix et qui a incarné la révolution en marche ; en en même il était l'un des révolutionnaires le plus ambigu : corrompu et travaillant à la fois pour l'Angleterre et la Cour, le ministre de la justice qui a laissé faire les "massacres de septembre.

Celui que les Girondins ont attaqué  sans cesse en tant que complice du massacre de septembre et pour ne pas avoir tenu à jour ses comptes, celui qui a toujours voulu tendre la main à la Gironde dans son combat à mort contre la Montagne. Celui que Madame Roland a soupçonné à tort de vouloir égorger tous les députés pour asseoir à la dictature ; celui que Saint-just, lors de son procés, a accusé d'avoir voulu sans cesse caresser les Girondins en les menaçant avec "une bonté paternelle" et en flattant Manon Roland : "tu leur tendais sans cesse l'olivier, gage de ton alliance avec eux...la Gironde te fit une guerre feinte...tu ne trouvais à la femme Roland que des prétentions au bel esprit...méchant homme, tu as comparé l'opinon publique à une femme de mauvaise vie..".

Comment définirez-vous sa tentative de conciliation avec La gironde ? était-il sincère ? Les girondins auraient -ils dû faire la paix avec le tribun ? N'ont-ils pas eu tort de l'attaquer, lui qui ne leur en voulaient aucun mal ?

Cordialement,

Bart

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

danton

Message  François le Lun 21 Nov - 14:06

Salut Bart,

Sincère ? je ne le dirais pas de Danton, s'il a voulu vainement que la Gironde fasse la trève avec la Montagne c'est uniquement dans le dessein de servir son propre intérêt. Il était mouillé dans la corruption, sa relation avec Dumouriez était plus qu'évidente, c'est pour cela qu'il a essayé de jouer l'intermédiaire pour la conciliation.

Si les Girondins n'ont pas voulu de lui c'est qu'il était corrompu, il était au service de la cour et de William Pitt et de plus il a mouillé dans le sang de septembre, la relation avec un tel personnage peut ternir à l'image du parti Girondin. Mathiez disait de lui qu'il était l'agent double au service de l'Angleterre : c'est lui qui a volontairement donner un prétexte à Louis XVI pour la fuite à Varennes, c'est lui qui haranguait la carosse du roi l'empêchant d'aller à St-Cloud pour la fête de Paques, dans l'unique but donner une excuse pertinente à Louis XVI qui veut plus tard justifier sa fuite en montrant qu'il n'était pas libre de ses mouvements car prisonnier il n'avait même pas le droit de pratiquer sa religion comme il entendait...dans les mémoires de Lameth, on peut voir que Danton n'avait rien d'un révolutionnaire, qu'il ne croyait pas à la Révolution, la preuve qu'il a prévenu Louis-Philippe de redorer son image car ce dernier sera un jour roi des français...

tu vois pour moi, les Girondins n'ont pas eu de choix, ce Danton est un traître, j'ai oublié : pendant son ministère il a menacé Servan de lui donner des fonds des autres ministères, c'est un escros point final ! un tel personnage ne mérite pas de faire partie des relations des Girondins... Evil or Very Mad
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danton, était-il sincère dans sa tentative de conciliation ?

Message  Bart le Lun 21 Nov - 16:00

François,

je trouve que tu es assez dur avec Danton ! 😢 , Certes c'est un corrompu, un mauvais patriote qui ne voyait dans la Révolution qu'un moyen de s'enrichir mais il n'a jamais voulu le mal des Girondins, quand Garat est venu l'apprendre le procés des 21 et lui demandant de faire quelque chose, Danton, souffrant se trouvait alité, disait avec douleur à ce dernier : " Je ne pourrais pas les sauver, vingt fois je leur ai offert la paix. Ils refusaient de me croire pour conserver le droit de me perdre. Ce sont eux qui nous ont forcés à nous jeter dans le sans-culotisme qui les a dévorés, qui nous dévorera, qui sera dévoré lui-même..."

A chaque fois, que la Gironde l'attaquait, il essayait de les tendre la main, ce n'est pas un traître surtout pas pour les Girondins, le tort de la Gironde c'est d'avoir combattu à la fois Robespierre, Danton et Marat, qui n'ont pas au départ les mêmes idées, c'est l'attaque de la Gironde qui l'ont fait se rallier, Danton préferait de haut la Gironde que la Montagne, il disait avec mépris de cette dernière : "C'est un tas de bougres d'ignorants qui ne sont patriotes que quand ils sont saouls"

Si les Girondins savaient combien Danton pouvait les rendre le service ils ne l'auront pas méprisé, Danton avait dans sa main l'émeute de la rue, peut-être que si danton avait été accepté, l'insurrection du 2 juin aurait été avortée....

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danton, était-il sincère dans sa tentative de conciliation ?

Message  François le Lun 21 Nov - 20:57

Ne me dis pas que tu as de la sympathie pour le tribun  Rolling Eyes. Non vraiment cette voix stentoriale et cette figure hideuse ne m'ont jamais ispiré  Evil or Very Mad . Cet homme est crapuleux jusu'au bout, lors de son voyage en belgique, au lieu de donner une loi au peuple belge, il s'est vautré dans une orgie sans etat d'âme, stupéfiant les belges qui attendaient à voir venir les "Messieurs" de la République qui leur apportent la Liberté, au lieu de ça ils se trouvaient en présence d'un ogre pervers... Evil or Very Mad. Etant ministre de la justice, il a laissé massacré des milliers de femmes et d'enfants en Prison... c'est lui qui a crée le Tribunal révolutionnaire (qui l'a d'ailleurs dévoré)... c'est lui qui a sauvé Lameth et Talleyrand (deux traitres)...et la compagnie des Indes et ses magouilles et j'en passe.... un homme sans scrupule...
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danton, était-il sincère dans sa tentative de conciliation ?

Message  Bart le Mar 22 Nov - 16:06

Salut François,

J'aime bien Danton, j'éprouve de la sympathie pour le personnage. Il est vrai qu'il était corrompu, véreux car il aimait l'argent et les femmes, mais c'était un bon vivant contrairement à Robespierre, qui affichait son côté vertueux et incorruptible, cache un personnage le plus tyrannique, intolèrable et fanatique. Je prèfère danton et je persiste à croire quoi que son côté vénal c'était un homme qui ne voulait pas de mal des Girondins. Il les appréciait pour leur côté éloquent et il préferait la Gironde que la Montagne, mais les attaques incessantes de la Gironde, l'ont fait changer de camp malgré lui, il faut dire qu'après l'éxécution des Girondins, Danton se terrait dans son pays natal, il ne s'occupait plus de la politique ; il est revenu sur la scène uniquement pour se défendre et mourir Cool

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danton, était-il sincère dans sa tentative de conciliation ?

Message  François le Jeu 24 Nov - 10:59

Je vois, je me doutais bien que tu as de la sympathie pour le tribun... Smile .Peut-être que tu as raison dans le fond : Danton ne voulait pas du mal de la Gironde mais sa tactique d'approche est enigmatique, peut-être qu'il cherchait chez la Gironde une sorte d'association orléaniste ? qui sait ? en tout cas ce n'était pas un bon patriote ni un vrai révolutionnaire... bref le personnage ne me passionne pas... Evil or Very Mad . Guadet avait raison lorsqu'il disait qu'il ne faut jamais transiger avec les complices des septembriseurs mais bon je dérive du sujet..mais il faut peut-être ouvrir un nouveau volet pour le sujet sur les massacres de septembre et la complicité de Danton contestée par les historiens dantonistes..
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danton, était-il sincère dans sa tentative de conciliation ?

Message  Bart le Lun 28 Nov - 10:27

François a écrit:sa tactique d'approche est enigmatique, peut-être qu'il cherchait chez la Gironde une sorte d'association orléaniste ?

Oui je pense qu'il a travaillait pour la cause du duc d'orléans, il a su prévenir que les regimes républicains et monarchiques ne vont pas durer, il a prévu la Monarchie de Juillet de 1830 (Louis-Philippe). Danton n'avait jamais voulu de la République, lors de la fête de la fédération du 14 juillet 1791, il a rédigé une pétion pour la déchéance de Louis XVI, dont on connait les conséquences qui ont suivi cette démarche (la fusillade aux champs de mars du 17 juillet), cette pétition évoquait que quelque soit le régime pourvu qu'on débarrase de Louis XVI, c'est à dire : la régence.

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Danton, était-il sincère dans sa tentative de conciliation ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum