Le verbe "brissoter"

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le verbe "brissoter"

Message  Louis le Dim 26 Mar - 18:30

salut,

J'aimerais avoir vos avis sur le verbe "brissoter" mis en mode sous la Révolution. Cet verbe avait été crée en réference au nom propre du pauvre Jean-Pierre Brissot, et signifie "voler" en sens du vol. C'est ainsi que Pendant la Révolution, les journaux et les libéllistes remplacent le verbe "voler" par "brissoter" ou bien "vol" par " brissotement". Le pauvre Brissot voit ainsi son nom prendre la forme d'une conjugaison.

A votre avis, Qui l'a crée ce verbe, l'infâme calomniateur Morande ou Camille Desmoulins ?

Louis
avatar
Louis
Commandant de La garde Nationale

Nombre de messages : 181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Bart le Lun 27 Mar - 9:00

je crois que c'est Morande qui a mis en mode le verbe mais ce sont les journalistes royalistes qui l'ont fait popularisés pour écarter Brissot à l'éléction législative.

Bart

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  François le Lun 27 Mar - 17:11

Bart a écrit:ce sont les journalistes royalistes qui l'ont fait popularisés pour écarter Brissot à l'éléction législative.

Bart

C'est vrai, le mot brissoter fut mis à la mode par les feuilles royalistes à l'époque des éléctions pour l'Assemblée Législative vers septembre 1791. A partir de ce moment, ce mot devint usage courant : On vit écrire par exemple :

- dans le journal l'ami du roi :

" le second décret est celui qui met sous la main brissotante de la nation les propriétes des émigres...." journal du 15 février 1792.

ou bien encore, celui du 7 mars 1792 dans le même journal :

" Les souverains ne laisseraient pas brissoter les propriétés de leurs nouveaux sujets....".

Les royalistes ont mis le nom de Brissot en verbe par vengeance, car ils ne l'ont pas pardonné d'avoir été nommé le 21 octobre 1789 membre du comité des recherches de la municipalité de Paris. Il était en effet chargé de recevoir les dénonciations sur les trames et conspirations qui pourraient être découvertes. C'est ainsi qu'il avait dénoncé plusieurs comploteurs royalistes qui voulaient perdre la Révolution c'est pourquoi son nom devint synonyme d'un verbe.

François,


Ps: à propos, on n' entend plus Angepitou ? qui a des nouvelles de cet individu ? roooo !!
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Bart le Lun 27 Mar - 17:51

c'est vrai ça ! Angepitou n'apparaît plus dans le forum, peut-être qu'il est fâché ? Shocked. François, C'est probablement à cause de votre dispute sur le sujet précedent. Rolling Eyes

Bart

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  François le Lun 27 Mar - 17:52

oui mais il a bien cherché !! Mad
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Louis le Mar 28 Mar - 8:57

non, je ne crois pas qu'Angepitou reste en silence ni se fâcher sans donner des arguments justifiés, il est actuellement en voyage.

bon, reprenons le débat, si j'ai bien compris Morande a crée le mot mais les royalistes l'ont répandu en faisant ce verbe un usage courant. Quant au mot "Brissotins", qui désignent les personnes appartenants au parti de Brissot, il avait été créé par Camille Desmoulins qui voulait imiter le mot Trissotin de Molière. Je l'ai lu quelque part mais je ne me souviens plus dans quel ouvrage ! scratch .

En fait, quelqu'un peut-il me dire que signifie Trissotin et dans quel sens Camille a donné le nom Brissotin pour une comparaison avec celui de Molière ?
avatar
Louis
Commandant de La garde Nationale

Nombre de messages : 181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Bart le Mar 28 Mar - 16:22

Salut Louis,

Bonne question, je crois que le personnage Trissotin se trouve
dans la pièce "les femmes savantes" de Molière. C'est un "bel esprit"
c'est à dire une sorte de pédant. La comparaison avec Brissot me semble
totalement calomniateur de la part de Camille Desmoulins car notre cher Jean-Pierre Brissot n'a rien d'un pédant, c'est un homme cultivé et qui a beaucoup voyagé, il voulait émanciper les hommes de couleur dont le statut lui paraît insupportable, bref Camille avait la mauvaise foi ...surtout qu'il a oublié son métier de "procureur de la lanterne" au lendemain de la prise de la Bastille...

Voilà Louis, j'ai déjà lu les femmes savantes mais je ne me rappelle plus vraiment de la pièce..

Bart Very Happy

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Louis le Mar 28 Mar - 17:02

merci Bart pour m'avoir éclairé la lanterne, je me doutais bien
que Camille utilise ce genre de rime pour ridiculer le parti adversaire...
il n'était pas tendre avec Brissot, qui a été tout de même témoin à son mariage avec Lucille !!!!! Evil or Very Mad
avatar
Louis
Commandant de La garde Nationale

Nombre de messages : 181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  François le Mar 28 Mar - 17:14

Et quels témoins ? il y avait au mariage de Camille Desmoulins en tout cinq témoins :

Brissot, Robespierre, Pétion, Sillery (le marquis de) et enfin Mercier.

Camille écrivait à son journal : " Pétion, Robespierre, Brissot , Sillery et Mercier m'honoraient de leur présence et avaient bien voulu me servir de témoins ".

Dire que des cinq témoins de Camille, quatre figureront plus tard dans les rangs de la Gironde et un seul (Robespierre) sera montagnard et pas n'importe lequel mais le chef des montagnards et le futur théoricien de la Terreur !!! Twisted Evil

A cette époque, Camille avait comme cercle d'amis des Girondins dont il va tous les trahir....et il finira sous la guillotine que son ami Robespierre l'enverrait............. Suspect
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Louis le Mer 29 Mar - 9:32

il paraîtrait que son réquisitoire sévère contre la Gironde "histoire des Brissotins", qui constituait de tous les tissus de mensonges, avait été mené par l'instigation de l'incorruptible. C'est ce dernier qui lui a fourni des moyens pour rédiger ce pamplhlet violent.

Pourtant, j'en suis persuadé que Camille n'en croyait pas un mot de ce qu'il écrivait, il était totalement sous l'influence néfaste de Robespierre au moment où il rédigeait le pamphlet. Apès le verdict de la condamnation des 21 Girondins, des témoins l'ont vu pleuré de remords en criant "c'est moi, c'est mon Brissot démasqué qui l'ont tué !" ..

C'est à ce moment que Camille se rendait compte que sa plume légère pourrait envoyer à la Guillotine une fournée d'hommes.... G !!!

Mais c'est trop tard Camille Desmoulins pour pleurer, le mal étant dèjà consommé, il fallait réfléchir avant de calomnier son prochain !
avatar
Louis
Commandant de La garde Nationale

Nombre de messages : 181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Bart le Mer 29 Mar - 9:47

Danton aussi pleurait de remords en apprenant la condamnation des 21 Girondins. Après l'exécution de ces malheureux vers novembre 1793, un matin, Danton voit arriver un ami lui apportant des nouvelles de Paris :

- bonne nouvelle !

- quoi donc ? répondit danton

- Tiens, lis, les Girondins sont exécutés

- une bonne nouvelle ! Tu appelles cela une bonne nouvelle ! Misérable .... dit Danton blêmit

- n'étaient -ils pas des factieux, répondit l'ami

- Ne sommes-nous pas tous des factieux ! Nous méritons tous la mort autant que ceux-là... Nous subirons leur sort l'un après l'autre....

Danton ne faisait pas d'illusion sur ce que son sort lui réservera, ses paroles ont été plus que prophètiques, Robespierre l'enverrait bientôt à la guillotine un matin d'avril 1794 avec toute sa bande dont Camilles Desmoulins qui pleurait lamentalement tout au long du chemin qui le mène au supllice, quel lâche ce Camille.. comparait à ses victimes (21 Girondins) qui partaient à la mort tout en chantant, il devrait avoir honte de ses écrits !

Bart

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  François le Jeu 30 Mar - 20:38

Et voilà que ça recommence, je vois bien que tu aimes
bien le tribun... Wink. Bart, crois-tu que réellement Danton
avait dit ça à son ami ou ce sont les imaginations des
historiens dantonistes qui l'ont légendés ............. roooo !!
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Louis le Mer 26 Avr - 10:24

l'historien Albert Mathiez a contesté cette légende, toujours est-il que cette source provienne de Aulard qui, on le sait, a loué Danton en lui accordant une grande place d'honneur dans l'histoire de la Révolution. A mon avis l' Anecdocte est à verifier.... scratch

Louis
avatar
Louis
Commandant de La garde Nationale

Nombre de messages : 181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  François le Jeu 27 Avr - 10:26

Salut Louis

Je suis d'accord avec toi pour soutenir que la légende sur le grand tribun à la voix stentoriale à la fois joyeux et bon coeur, me laisse à douter, d'après Frédéric Bluche, Danton représente un acteur de la Révolution le plus énigmatique, ni plus ni moins méchant mais corrupteur et opportuniste... Dommage que les médias l'ont popularisées et adulées au détriment de la vérité, il nous faut discerner le personnage dans son aspect véridique basé sur des documents des archives de la BnF et non sur des rumeurs ou des mémoires laissés par ses contemporains ; Albert Mathiez a parlé de l'affaire "talon" qui reste encore à résoudre ...le personnage me semble pas très propre ; hypocrite, opportuniste et véreux (tout comme son collègue Mirabeau), voilà ce que je peux dire de Danton.

François
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Louis le Jeu 11 Mai - 10:29

L'immense talent du cinéaste polonais Wajda, auteur d'un Danton somptueux, incarnait par l'acteur Gérard Dépardieu, a renforcé la popularité du Tribun.

Connaissez-vous ce film datant de 1983 ? Le réalisateur brosse un portrait de Danton plus que jamais impartial au détriment du personnage de Robespierre : On y voit un Danton, joyeux, bon -vivant et drôle face à un Robespierre, vieilli, dépassé et craintif. Le face à face entre "deux monstres sacrés" de la Révolution, n'est pas un hasard, Wajda veut poursuivre la réplique de la panégyrique de l'historien Aulard. Malgré les pièces et les démonstrations accablantes apportées par l'historien anti-dantoniste Mathiez, la légende du Tribun bon-vivant victime de Robespierre, court toujours.....

Ce film emporta largement dans la conscience historique des français, désormais quand on parle de Danton, on pense à la personne incarnait par Dépardieu, c'est triste à voir mais la démagogie a pris largement place à la vérité historique !!!

Louis
avatar
Louis
Commandant de La garde Nationale

Nombre de messages : 181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  François le Jeu 11 Mai - 13:49

oui surtout, il y a un passage dans le film de Wajda où on y voit le face à face entre les deux hommes. Danton invita Robespierre à diner chez lui afin de le dissuader de renoncer à la politique de la Terreur. Danton en costume rouge décontracté et Robespierre, bien poudré, en costume sombre, l'air crispé. Lors du diner, une longue conversation s'engagea au sujet du peuple. Robespierre se donna le titre du sauveur, Dandon lui bondit dessous en criant de toute sa force : "le peuple ? tu sais au moins qu'est ce que c'est que le peuple, toi ? " puis il lui tapas sur sa perruque poudrée, celle-ci s'envola et Danton continua à crier "Ragarde-toi, tu es poudré, il paraît que tu n'as jamais baisé une femme, et tu prétends connaître le peuple ?"

C'est un des extraits du film qui m'a le plus impréssionné, mais historiquement c'est faux car je vois mal notre incorruptible se laissait traiter de la sorte !!!
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Bart le Jeu 11 Mai - 13:55

Salut François, et Louis,

moi aussi j'aime bien ce passage, mais tu as raison François, historiquement cela n'est pas plausible que Robespierre se fasse traiter de cette manière, ses adversaires le connaissaient bien son côté rancunier et le ménageaient souvent. D'autant plus que Robespierre ne se rendaient jamais chez quelqu'un pour diner, il était paranoïa, il voyait le mal partout et croyait perpétuellement victime d'une machination, donc je le vois mal se rendre à l'invitation de Danton dans la nuit sans ses deux gardes du corps .....

Bart

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  François le Ven 12 Mai - 13:34

Tout à fait Bart, je suis content que tu reviens parmi nous. Danton n'avait pas l'audace de dire les quatres vérités à l'incorruptible malgré qu'il affichait sa "grande gueule" pour dissimuler son hypocrisie, il n'attaquait jamais Robespierre de front, c'est sa lacheté qui lui a fait viré vers la Montagne .... Twisted Evil
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le verbe "brissoter"

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum