Etudes critiques d'Alfred Nettement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Etudes critiques d'Alfred Nettement

Message  Bart le Jeu 14 Aoû - 15:44

Etudes critiques sur L'histoire des Girondins d'Alfred Nettement

Cet ouvrage de 593 pages est un réquisitoire sèvère contre le chef d'oeuvre de M. Lamartine. En effet, comme nous le savons L'histoire des Girondins de Lamartine est très bien écrite mais sur le point de vue historique, il comporte beaucoup d'erreurs notamment l'auteur veut faire sièger Robespierre à la Legislative alors que celui-ci ne l'était pas puisqu'il avait lui-même proposé qu'on vota un décret qui interdit les députés sortants de la Constituante de se faire réélire ; Il fait également de Brissot un député de la Constituante et bien sur le plus comique dans cet ouvrage c'est Le banquet des Girondins qui est également une invention romancée .

L'auteur accuse Lamartine de "composer au lieu de raconter et substitue une épopée, colorée par les rayons de son imagination, à l'exacte simplicité du récit historique ". Je lui accorde sur certains points mais n'exagérons pas non plus, la révolution française a été une époque exceptionnelle, on peut aisément l'attribuer le titre de l'épopée, c'est quand même elle qui a crée la déclaration des droits de l'homme et des citoyens ( quoi que the "bill of rights" a été instauré un siècle auparavant en Angleterre) ; elle a donné du fil à retordre à l'édifice de la monarchie absolue qui réganit pendant dix siècles.. .. ..et vu que L'illiade d'Homère en a été décerné par ce sublime titre alors que ce n'était qu'un mythe ...

Selon lui, la République ne peut "s'acclimater" en France, et que les révolutionnaires comme les Girondins ou Robespierre, "s'ils eurent vécu, seront devenus "Marquis ou Baron". C'est mal les connaître, je conçois que certains montagnards, artisans du 9 Thermidor, comme Barrère, Barras, Tallien, Fouchet ou Talllyerand qui retournèrent leur veste à chaque régime, le sont devenus, mais pas les Girondins ni Robespierre (malgré que je ne porte pas spécialement de sympathie pour ce dernier, je reste persuadée qu'il s'attachait à ses convictions personnelles et politiques et qu'aucun événement ne le ferait abjurer, et ce n'était pas pour rien qu'on le surnommait l'incorruptible) .

Enfin bref, les Etudes critiques d' Alfred Nettement s'appuient d'une part sur des faits historiques et d'autre part il compare les lettres de réclamations des parents ou proches des personnages que Lamartine a nommés dans son ouvrage. C'est très amusant de voir à quel point il fustige le grand poète, selon lui s'est transformé en apprenti-historien en composant l'histoire des Girondins.

Hormis cela, il reste que Alfred Nettement est assez partial dans son jugement, puis qu'il était de sympathie royaliste, il ne voit dans la Révolution qu'un fléau. Donc, ce livre est à consommer avec modération

A lire également mais seulement après avoir lu celui d'Alphonse de Lamartine, si non vous n'y retrouverez pas Wink

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum