Les pamphlets

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les pamphlets

Message  François le Mer 12 Oct - 20:57

Salut Bart,

La chute de la Gironde est due en partie à cause des pamphlets de Hébert, de Camille desmoulins et de Marat. que penses-tudes pamphlets virulents tenus par Hébert dans son journal Le père Duchene contre les Girondins et Manon ? En voici quelques uns que j'ai retenus :

- au début du procés des 21 dans le courant du mois de octobre 1793, Hébert, avec sa haine coutumière et son language des rues, n'hésite pas à railler les prisonniers d'une façon tragi-comique : " qui trop embrasse mal éteint. Qui mieux que vous peut nous dire des nouvelles, Brissotins ou Girondins ? Vous aviez des langues bien dorées, le miel était sur vos lèvres et le poison dans votre coeur... Vous avez voulu péter plus haut que le cul, vous avez voulu faire fortune et n'avez pas réfléchi que la guillotine était au bout de la route... te voilà enfin sur la fatale sellette Brissot. Quand je te prédisais que tu ferais une mauvaise fin, n'étais-je pas bon prophète ? ...jamais foutre un seul homme n'a fait autant de mal que toi et les vils coquins de ta clique ..."

- Manon a été traitée de "vieille édentée" pendant son enfermement à l'Abbaye...pale

et j'en passe pour les autres ...il semblerait qu'ils ont publié énormément de saletés sur la Gironde, en connais-tu d'autres ? Merci

vive la gironde,
Amicalement,
François,
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PAMPHLETS

Message  Bart le Dim 16 Oct - 12:08

Tu as raison de souligner que le déclin du parti Girondin est causé en grande partie par les invectives de certains députés montagnards et des journalistes jaloux. Les plus célébres sont Marat (journal "l'Ami du peuple") , Hébert (journal "Le père Duchesne") et Camille Desmoulins (journal " Révolutions de France et de Brabant") ... et autres.

Il y a beaucoup de pamphlets mais j'y reviendrai dans peu de temps pour te donner les contenus exacts ..excuse-moi actuellement je n'ai peu de temps.

Cordialement,

bart


Dernière édition par le Mar 25 Oct - 17:16, édité 1 fois

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

pamplhts

Message  François le Dim 16 Oct - 12:28

t"en fais pas Bart, je saurais attendre Cool prends tout ton temps .....

François
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

PAMPHLETS

Message  angepitou2001 le Ven 21 Oct - 22:06

j'ai hâte de lire les pamphlets ..... Laughing ça doit être drolement méchant ... les montagnards usent de tous les subterfuges pour discréditer le parti girondin pirat pirat pirat ce sont des pirates... des brigands.;

Angepitou
avatar
angepitou2001
Maire

Nombre de messages : 79
Paris : Paris 7e

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

pamphlts

Message  Bart le Mar 25 Oct - 15:36

Salut vous deux,

Voici ce que j'ai relevé dans le livre de Cornut -Gentile concernant les pamphlets nuisibles pour le parti Girondin mais j'y reviendrai parce que il y a un grand nombre et souvent caricatural et assez comique .... Laughing

"La campagne de diffamation et d’injures contre les Roland avait été déclenchée par Marat dés le mois de septembre 1792, après que le ministre de l’intérieur eut refusé de lui allouer 15.000 livres sur les fonds mis à sa disposition pour favoriser la propagande révolutionnaire :

« Roland, écrivait-il, n’est qu’un frère coupe-choux que sa femme mène par l’oreille, c’est elle qui est le ministre de l’intérieur sous la main de l’illuminé Lanthenas, agent secret de la faction Guadet-Brissot ».



Hebert, dans son Père Duchesne, ne se contentait pas de suggérer la comparaison, il distribuait les rôles : « nous avons détruit la royauté, écrivait-il, et, foutre, nous laissons s’élever à la place une autre tyrannie plus odieuse encore. La tendre moitié du vertueux Roland met aujourd’hui la France à la lisière, comme la Pompadour et les du Barry. Brissot est le grand écuyer de cette nouvelle reine, Louvet son chambellan, Buzot le grand chancelier, Fauchet son aumônier, Barbaroux son capitaine des gardes, que marat appelle mouchard, Vergniaud le grand maître des cérémonies, Guadet son échanson, Lanthenas l’introducteur. Telle est foutre, aujourd’hui la nouvelle cour qui fait maintenant la pluie et le beau temps dans la Convention et les départements. Elle se tient tous les soirs, à l’heure des chauves-souris, dans le même lieu où Antoinette manigançait une nouvelle Saint-Barthélemy avec le comité autrichien. Comme la ci-devant reine, Madame Coco, étendue sur un sofa, entourée de tous ces beaux esprits, raisonne à perte de vue sur la guerre, la politique, les subsistances. C’est dans ce tripot que se fabriquent toutes les affiches. »



Mais Hébert ne se bornait pas à décrire les Roland comme de nouveaux monarques. Il s’appliquait à les rendre ridicules et odieux en publiant des récits burlesques censés rendre compte des divers épisodes de la vie de sybarites que menaient « le vertueux Roland, le roi Coco, et sa femme, la reine Coco ».



Un jour, c’est une délégation de sans-culottes qui se rend chez « ce vieux tondu au moment de la boufaille » : « vingt cuisiniers chargés des plus fines fricassées criaient à tue-tête :

- Gare, gare, ouvre le passage, ce sont les entrées du vertueux Roland ; d’autres : les hors-d’œuvre du vertueux Roland ; d’autres : les rôts du vertueux Roland ; d’autres : les entremets du vertueux Roland. – Que voulez-vous ? dit le valet de chambre du vertueux Roland à la députation. – Nous voulons parler au vertueux Roland. – Il n’est pas visible maintenant. – Dites-lui qu’il doit toujours l’être pour les magistrats du peuple. » Finalement, le ministre vient en « rechignant, la gueule pleine, la serviette sur les bras ». Parmi les ripailleurs, les sans-culottes aperçoivent Louvet lançant « des regards de convoitise à la femme du vertueux Roland ». Mais un membre de la délégation a renversé le dessert du ministre et, à cette nouvelle, « la femme du vertueux Roland s’arrachait de rage ses cheveux postiches ».



Ces saynètes provoquent l’hilarité des sectionnaires parisiens. On s’arrache le père Duchesne ; au coin des rues, les colporteurs de journaux en font la lecture publique ; sur les places, mégères et sans-culottes singent pour les badauds les débauches de la reine Coco. Car le vertueux Roland , qui « se dédommage des carêmes qu’il a faits », est évidemment cocu. Pour le jour de l’an 1793, le Père Duchesne offre à ses lecteurs « une farce à mourir de rire dont il faut régaler les sans-culottes ». « il était bien minuit et la vertueuse Roland, dans le bras de son négrillon Lanthenas, se délassait des plaisirs moraux que lui procure son foutu tondu de mari. Grosse d’un discours dont le tapissier (Louvet) devait accoucher le lendemain, elle était dans les douleurs de l’enfantement, lorsque le garçon Louvet entre tout hors d’haleine et vient déranger leurs ébats. Ce petit bougre de calibourgnon en sentinelle avait vu commencer l’insurrection. – l’anarchie, dit-il, est au comble. Ils vont éventrer Louis Capet, éventrer les ministres, les honnêtes membres de la Convention, et châtrer tous nos amis brissotins. – A ces mots, la bougresse s’évanouit. Son Lanthenas beugle, Louvet court avertir le vertueux Roland. Celui-ci se réveille en sursaut, secoue ses grosse oreilles, etc ». suit une scène de bouffonne dont les héros grotesques sont « le calibourgnon Louvet, le tondu Lanthenas et le castru Bancal ».

Ces caricatures contribuent efficacement à discréditer les girondins "


Voilà mais je rajouterais d'autre pamphlets quand j'aurais du temps donc amusez-vous bien avec Cool non je plaisante c'est triste pour les pauvres Girondins, dire que c'est à cause de toutes ces feuilles dégoutantes que leurs vies ont été menacées les entrainant à la mort..... Neutral

cordialement,
Bart

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pamphlets

Message  angepitou2001 le Mer 26 Oct - 8:56

salut bart,

Merci d'avoir pris ton temps pour nous. ces pamphlets sont plutôt virulents et tristement burlesque. j'en ris d'amertume pour la pauvre madame Roland et les girondins. Mad Mad Mad

les montagnards sont des vilains adversaires de bassse-classe. ce qui m'attriste le plus c'est qu'ils ont réussi à discréditer leurs ennemies par ces diatribes bassesses et le peuple ignard suit leur idée.

heureusement que je me suis converti étant ex-montagnard Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed Embarassed

angepitou
avatar
angepitou2001
Maire

Nombre de messages : 79
Paris : Paris 7e

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: pamphlts

Message  François le Jeu 27 Oct - 9:55

Bart a écrit: l’anarchie, dit-il, est au comble. Ils vont éventrer Louis Capet, éventrer les ministres, les honnêtes membres de la Convention, et châtrer tous nos amis brissotins. – A ces mots, la bougresse s’évanouit. Son Lanthenas beugle, Louvet court avertir le vertueux Roland. Celui-ci se réveille en sursaut, secoue ses grosse oreilles, etc ». suit une scène de bouffonne dont les héros grotesques sont « le calibourgnon Louvet, le tondu Lanthenas et le castru Bancal ».Bart

Ces adversaires malhonnêtes ont pris la vertueuse Manon pour une messaline......... c'est triste de voir que de tels affiches puissent accréditer les calomnies des montagnards... le peuple était ignard et facile à manipuler... peuple imbécile... Evil or Very Mad d'ailleurs en tuant les Girondins ils ont appelé sur leur têtes leurs propres malheurs : la terreur les a anéantis, et les a légué un "petit minable de militaire" arriviste (Napoléon) qui les a dominés pendant 20 ans pour assouvir son rêve personnel... le peuple est et sera toujours imbécile et ignorant.... Mad

Vive la Gironde,
François
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

attention

Message  Bart le Ven 28 Oct - 21:57

A l'attention de François et de AngePitou !!!!

J'ai pensé que ce sujet "les pamphlets" ne s'accorde pas avec ce qu'on a écrit sur Marat, j'ai donc divisé les sujets en deux. J'ai ouvert un nouveau sujet pour parler de Marat ;Si cela ne vous dérange pas Wink

J'ai mis vos postes sur Marat dans un autre sujet intitulé "Concernant le passé de Marat" car ces discussions virent vers un autre sujet que le sujet "les pamphlets", je pense que cela sera plus clair pour nous tous. Qu'en pensez -vous ? Wink

Cordialement,

Bart


Dernière édition par le Sam 29 Oct - 12:30, édité 1 fois

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

5/5

Message  François le Ven 28 Oct - 22:20

Reçu 5/5 ma chère Bart Cool

Amicalement,
François
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pamphlets

Message  angepitou2001 le Dim 30 Oct - 14:41

Oui bart, je l'ai reçu aussi 5/5.

j'ai écrit la suite de Marat, tu peux le consulter. sunny

Bisous
ange
avatar
angepitou2001
Maire

Nombre de messages : 79
Paris : Paris 7e

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les pamphlets

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum