Le fédéralisme girondin, réalité ou imaginaire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le fédéralisme girondin, réalité ou imaginaire ?

Message  Bart le Dim 4 Déc - 17:48

Salut vous deux,

L'un des chef d'accusation de la montagne contre la Gironde, c'est d'avoir voulu créé le fédéralisme pour diviser la France et en voulant réduire Paris en un des 84 départements. C'est également pour ce motif que La montagne a poussé la Convention a décrêté que la République sera "une et indivisible" et que quiconque brise cette unité sera puni de mort. Que pensez-vous ? est-ce une affabulation de la montagne ou la Gironde aspirait au fédéralisme ?

Bart


Dernière édition par le Mar 17 Jan - 10:43, édité 1 fois

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

le fédéralisme

Message  François le Lun 5 Déc - 12:02

oui, je pense que c'est une invention de Robespierre et compagnie pour accuser les Girondins de vouloir soulever les autres départements contre Paris. Dans l'entourage de la Gironde, quelques uns comme Manon, buzot parlent de transférer l'Assemblée ailleurs qu'à Paris, et ce dans le but de réduire l'influence néfaste de la Commune sur la Convention, mais il en est rien qui laisse entendre que la Gironde voulait une division ... je pense qu'ils n'avaient pas de choix lorsqu'ils évoquaient d'éloigner l'assemblée de la Capitale : les montagnards et la commune poussaient les sans-culottent à insurger les Girondins, la preuve le 2 juin laisse à penser que si l'assemblée avait été transférée, les Girondins ne seront pas destitués et trainés à la mort.. A mon avis, le féderalisme de la Gironde est une pure imagination de la montagne ... Rolling Eyes
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fédéralisme girondin, réalité ou imaginaire ?

Message  Bart le Ven 9 Déc - 15:30

Salut François,

je suis d'accord avec toi, la gironde ne voulait pas briser l'unité indivisible de la république, elle n'a cessé de croire à la souveraineté de la convention et à cette jeune république. Rien ne porte à croire qu'elle cherche à la déséquiliquer : certains comme Buzot et Mme Roland cherchent l'aide des autres départements contre la violence de Paris, mais cet acte n'en est rien qui justifie une démarche fédéraliste. L'accusation de la montagnarde est une accusation absurde et grotesque. Même Cordorcet en rédigeant la Constitution (avortée) voulait faire appel à un équilibre entre Paris et la Province.

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 490

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fédéralisme girondin, réalité ou imaginaire ?

Message  François le Mar 13 Déc - 22:02

Bart a écrit: elle n'a cessé de croire à la souveraineté de la convention.

Tout a fait Bart, tu as vu juste, comment un parti qui croit à la souveraineté de la Convention peut à la fois professer une doctrine fédéraliste. C'est la violence de la Commune et des sans-culottes qui ont poussé les Girondins à faire appel à la province, mais ce n'est qu'un acte tout a fait légitime, qui ne peut relevé d'une démarche féderaliste. Evil or Very Mad
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fédéralisme girondin, réalité ou imaginaire ?

Message  François le Dim 8 Jan - 18:03

salut Bart,

j'ai trouvé par hasard sur un site où le peuple chante des chansons contre Louis XVI. Dans ce site, il y a une chanson populaire contre les rebelles de l'Eure er du Calvados, donc contre barbaroux et Buzot. Voici le texte :

Chant patriotique
en bouts rimés, en réponse au chant soi disant républicain des rebelles de l'Eure et du Calvados.à tous les bons Français air de : La Marseillaise


Français il n'est plus de Neustrie
Ainsi l'ont décidé nos loix ;
La France c'est l'unique patrie
Dont il faut écouter la voix, (bis)
Des Normands on vante la gloire
J'en vois mille traits renaissants
Leur loi fut d'envahir nos champs.
Nous asservir fut leur victoire.
Buzot et Barbaroux,
Voilà les vrais brigands,
Français, Français,
Exterminez
Ces restes de Normands.

Dans leur faction parricide,
Trente et quelques petits tyrans,
Pour suivre un projet homicide,
Vont rendre nos foyers sanglants ; (bis)
Bon peuple tu deviens rebelle
Pour ceux qui trahissent tes droits,
La justice a rendu ses loix,
Le factieux fuit devant elle.
Buzot et Barbaroux,
Voilà les vrais brigands,
Français, Français,
Exterminez
Ces restes de Normands.

Ont-ils montré cette énergie
Qui ne peut supporter les rois ?
Non, ils aiment la tyrannie,
Pour eux, vous subissez ses lois, (bis)
Qu'importe le fier Robespierre ?
Un homme ne fait pas l'Etat,
Qu'importent Danton et Marat ?
C'est le cri de la France entière.
Buzot et Barbaroux,
Voilà les vrais brigands,
Français, Français,
Exterminez
Ces restes de Normands.

Paris, ville toujours superbe,
Poursuis ces serpens odieux,
Qui fuyent en rampant sous l'herbe
Puis lèvent un front orgueilleux, (bis)
Tu t'arme ... La France respire,
La faction pâlit d'effroi,
Et sous le glaive de la Loi
L'affreux fédéralisme expire.
Buzot et Barbaroux,
Voilà les vrais brigands,
Français, Français,
Exterminez
Ces restes de Normands.

Console-toi Sainte Patrie,
Il te reste sept cents vengeurs,
Des tyrans et de l'anarchie,
Leurs Décrets vont être vainqueurs (bis)
Complices de maintes victimes,
Les factieux seront punis,
En vain nos cruels ennemis
Auront salarié nos crimes.
Buzot et Barbaroux,
Voilà les vrais brigands,
Français, Français,
Exterminez
Ces restes de Normands.

Français, Nation bonne et fière,
Levez-vous, marchez vers le Nord ;
Ecrivez sur votre bannière :
AUX FEDERALISTES LA MORT ! (bis)
Et toi, Caen, ville hospitalière,
Chasse ces faux Représentants,
Aux bons Français reconnaissants,
Cette action sera bien chère.
Buzot et Barbaroux,
Voilà les vrais brigands,
Français, Français,
Exterminez
Ces restes de Normands.


Voici ce qui est dit sur le site :


"En 1790, les anciennes provinces sont supprimées et la France est divisée en départements. En 1792, c'est la révolte fédéraliste, les départements de Normandie, de Bretagne, de Franche Comté, d'Aquitaine et de Provence se soulèvent contre la volonté centralisatrice des Montagnards. C'est-à-dire qu'il ne veulent pas que Paris ait tout le pouvoir. Les fédéralistes ne sont pas contre la Révolution, ils veulent que chaque region conserve le pouvoir pour ce qui la concerne directement. Buzot et Barbaroux sont des meneurs de cette révolte. "

Que penses-tu c'est virulent comme pamphlet, n'est-ce pas ?

François
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fédéralisme girondin, réalité ou imaginaire ?

Message  Louis le Jeu 20 Juil - 14:23

il faut plutôt parler du mythe "fédéralisme girondin". D'abord parce que aucuns témoignages ni d'écrits appuyent cette vérité. Le prétendu fédéralisme n'en est en fait qu'une marque d'hostilité de la Gironde contre la commune et des sans-culottes (voire les parisiens) qui spolient le pouvoir de la Convention. C'est juste une opposition Paris/Province qui expliquerait la "démarche fédéraliste" de la Gironde. Avait-elle le choix la Gironde d'encourir à l'appel des autorités départementales ? après l'émeute du 2 juin 93, chassés de l'assemblés et de Paris, les députés Girondins sont contraints d'appuyer sur les départements pour reconquérir leurs postes, c'est une volonté légitime.

La violence des parisiens leurs a privé de leurs fonctions et la nation est sur la voie de la Terreur, quel choix se porter pour retrouver la légitimité et la paix ? les départements qui l'ont élus ? oui c'est sur ce choix que va porter certains députés comme Buzot, Barbaroux, Louvet, Guadet etc..

le fédéralisme dont la Montage les a accusés est bien une calomnie mais bien pratique pour les noyer dans l'infamie et les guillotinés ces pauvres girondins. Evil or Very Mad

Louis
avatar
Louis
Commandant de La garde Nationale

Nombre de messages : 181

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Le fédéralisme girondin, réalité ou imaginaire ?

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum