Le 3 octobre 1795 : Céremonie rendant hommage à la Gironde.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Le 3 octobre 1795 : Céremonie rendant hommage à la Gironde.

Message  Bart le Mer 12 Oct - 13:32

C'est la date anniversaire du réquisitoire d'Amar, une fête funèbre se deroula en l'honneur des martyrs de la Gironde. Les discours à l'Assemblée (sous le Directoire) rendent hommage à Vergniaud et à ses amis. Il parait que la Céremonie fut majestueuse. Les conventionnels prononcèrent des éloges à Brissot, Madame Roland, Vergniaud, guadet, Buzot, Barbaroux, Gensonné, et les autres avec des chants dont les paroles ont été écrites par le poète M-J Chénier. Cette commémoration avait pour but de témoigner la souffrance qu'à connu nos amis les Girondins face à la tyrannie de Robespierre et des montagnards.

Cordialement, sunny
Bart


Dernière édition par Bart le Sam 22 Nov - 11:13, édité 2 fois

_________________
Vertu tu n'es qu'un nom, je te cultivais comme une réalité, et tu étais l'esclave de la Fortune - (Brutus)
avatar
Bart
Administrateur

Nombre de messages : 489

Voir le profil de l'utilisateur http://lagironde.forumactif.com

Revenir en haut Aller en bas

Vergniaud

Message  François le Dim 16 Oct - 12:26

Vergniaud a été et sera un des grands orateurs de l'Assemblée Nationale qu'à connu la France. On le comparait souvent à Cicéron et Robespierre n'est rien à côté de ce grand Homme !!! Pauvre Vergniaud !!! Lors de la cérémonie de la commémoration, il parait que la Convention (sous le Directoire en 1795) a évoqué la célébre réplique qu'il a tenue contre Robespierre, qui accusait les Girondins d'être responsables de tous les maux du pays : ce discours restera mémorable :

"j'ose répondre à Monsieur Robespierre qui, par un roman perfide, artificieusement écrit dans le silence du cabinet, et par de froides ironies, vient provoquer de nouvelles discordes à la Convention. J'oserais lui répondre sans méditation ; je n'ai pas, comme lui, besoin d'art, il suffit de mon âme....on nous traite de modérés, de feuillants..Nous, des modérés ! je ne l'étais pas, le 10 août, quand "Monsieur" Robespierre était caché dans sa cave ! ....on nous accuse d'avoir voulu à l'heure du danger transporter l'Assemblée hors de Paris... Je m'étonne que cette imputation se trouve dans la bouche de Robespierre, lui qui voulait fuir à Marseille ! ..."

Commémoration de 1795 est une commémoration hypocrite en hommage aux Girondins, les marais dans leur faiblesse se sont ralliés à la Montagne pour combattre les Girondins... c'est seulement après la chute de Robespierre et deux ans après la mort de Vergniaud, qu'ils prennent conscience que Vergniaud a été victime de la tyrannie de robespierre... ce sont des judas ces marais ...
Le Directeur de 1795 est bien entendu rengeorgé de "bouffons" qui en 1793 a livré ses collègues (les Girondins") aux monstres de la Montagne

Vive la Gironde
François
avatar
François
Député

Nombre de messages : 218

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum